Accueil

En avril notre effeuillage ne sera pas vestimentaire, nous allons plutôt nous livrer à vous sans fards et sans costumes.

Dans cette période étrange où s’enchainent des journées si particulières où des mots de guerre s’invitent dans notre quotidien: laisser passer, couvre feu, confinement… nous sommes abasourdi.e.s. C’est que pour raconter cette histoire que nous vivons, aux mots de guerre, nous préférons une métaphore théâtrale:

Soyez en sûr, le monde est un théâtre et il a pris ces dernières semaines une forme inédite. Nous applaudissons, chaque soir les premiers rôles de cette histoire qu’ils soient soignant.e.s, médecins malgré eux ou plutôt malgré leur fatigue, ou super caissier.ière.s de super…Tous ceux qui continuent à travailler pour la communauté, si utiles…

Utile, pour nous, la meilleure façon de l’être est de se tenir loin du théâtre du monde. Devenir un spectateur et surtout ne pas réunir les gens et ne pas « se donner en spectacle ». Situation Ubuesque pour les comédiens que nous sommes. Alors ça bouillonne en huis clos. Parce que comme le dit si bien la chanson, « je veux être utile à vivre et à rêver ». (Julien Clerc)


Notre campagne d’adhésion 2020